D'ici le printemps 2018, les travaux de déploiement des réseaux de fibre optique seront lancés dans le Golfe de Saint-Tropez, à l’initiative de la Communauté de communes qui en a désormais la compétence. La fibre optique, qu’est-ce que c’est ? Il s’agit du système aujourd’hui le plus performant en matière de transfert de données numériques, permettant à tous les foyers et toutes les entreprises d’avoir des connections internet haut débit. En 2023, chaque foyer ou entreprise du Golfe de Saint-Tropez disposera de la fibre optique. Quelques cas exceptionnels existeront toujours, par exemple pour des maisons très isolées et éloignées de tout réseau. Dans ce cas-là, des solutions alternatives seront proposées avec la 4G, la 5G ou le satellite.

 

Qui est chargé de déployer le très haut débit dans le Golfe ?

La Communauté de communes du Golfe de Saint-Tropez a en charge l’aménagement numérique du territoire depuis 2016. Elle a donc pour mission de mettre en œuvre à son échelle le Schéma Directeur Territorial d’Aménagement Numérique du Var, mis en place par le Conseil départemental. La compétence générale est déléguée au SMO PACA THD assurant la maitrise d’ouvrage du projet. Dans le Golfe, les travaux d’installation du réseau débuteront effectivement en juin prochain pour s’achever en décembre 2023.

 

Le Golfe est-il en retard ou en avance ?

N’étant pas un secteur pilote, le Golfe de Saint-Tropez n’est pas en avance par rapport au reste de la France. Mais il n’est pas non plus en retard. Un bémol toutefois : au niveau du département, le Golfe n’est pas considéré prioritaire, par rapport (on s’en doutait) à l’aire toulonnaise, l’aire dracénoise et le secteur Var est Estérel. Dans ces zones, les opérateurs investissent et construisent le réseau de téléphonie.

 

D’où vient la fibre optique sur notre territoire ?

Le haut débit arrive déjà dans le Golfe par les structures existantes des opérateurs classiques (Bouygues, Free, Orange, SFR Altice), via les lignes aériennes ou souterraines de téléphonie et de télévision. Mais une partie du Golfe seulement est desservie.

 

A quoi sert la fibre optique ?

La fibre optique est la technologie pérenne la plus performante actuellement. Elle a l’avantage de ne pas perdre de signal (une lumière laser) en cours d’acheminement. Le débit peut théoriquement grimper jusqu’à 1 gigabit par seconde. De plus, la fibre est insensible aux perturbations électromagnétiques. Vidéos, streaming, etc. sont consultables beaucoup plus facilement.

 

Quel est le phasage des travaux ?

En attendant le vrai démarrage du plan d’action numérique en juin prochain, certains secteurs sont donc déjà concernés par le haut débit. C’est le cas à Ramatuelle, avec donc plusieurs centaines d’abonnés concernés.

 

Y-a-t-il des zones prioritaires dans le Golfe ?

Les zones de forte activité économique ou avec des services publics (notamment hôpitaux, cliniques, établissements scolaires) sont évidemment prioritaires. Ensuite, ce sont les communes en grande précarité numérique qui sont concernées : La Mole, par exemple. Pour relier cette commune à la fibre optique, 9 km de câbles vont être installés entre le nœud situé à Cogolin et le village, où l’on pourra enfin disposer d’un débit d’accès à ce que l’on appelle le triple play : internet, téléphone, télévision. A Cogolin, Gassin, Grimaud, Sainte-Maxime et Saint-Tropez, les zones d’activités sont traitées en priorité. A Ramatuelle, on est en avance, puisque la municipalité avait défini un plan communal de déploiement du haut débit dès la fin 2014.

 

Combien ça coûte ?

Le déploiement de la fibre optique s’inscrit dans la campagne du gouvernement pour l’accès à tous du numérique. L’Etat finance donc l’opération, avec les différentes institutions telles que l’Europe, la Région, le Département et la Communauté de communes. Ces travaux sont très lourds financièrement car ils nécessitent l’installation de nouvelles structures enterrées. Le Département du Var va ainsi investir 730 M€ pour 21 000 km de réseau. Pour le Golfe, la facture devait s’élever à 65 M€.

 

Quel coût pour les abonnés ?

Impossible de répondre déjà à cette question, puisque ce sera aux sociétés fournisseurs (Bouygues, Free, Orange, SFR Altice) de fixer les prix. On peut imaginer que, vu la concurrence acharnée, cette montée en qualité ne se répercute pas sur la facture de chacun…

 

Comment savoir si son quartier est desservi par la fibre optique ?

Des campagnes de communication vont être lancées l’année prochaine par le SMO PACA THD et la Communauté de communes pour répondre à cette question.

 

Fibre, ADSL, câble, c’est quoi la différence ?

Les différences sont d’ordre technique. L’ADSL, réseau internet haut débit, passe par le réseau en cuivre d’origine de France Télécom. Ce réseau ne dépasse pas les 15 mégabits par seconde. Et il est plus long d’envoyer que de recevoir.
La VDSL, version plus perfectionnée que l’ADSL, monte jusqu’à une centaine de mégabits par seconde, à condition que la prise ne soit pas trop éloignée d’un nœud de raccordement. Plus on est loin, plus le débit diminue…

 

 

POUR EN SAVOIR PLUS : consultez la page dédiée à l'aménagement numérique du territoire

 

 

Fibre