Le Frelon Asiatique, une espèce invasive

 

Le frelon asiatique Vespa velutina : une espèce invasive, arrivée en France en 2004, qui cause d’importants dégâts sur la biodiversité en impactant nos pollinisateurs, et qui s’installe partout et particulièrement aux abords des habitations. La mesure la plus efficace actuellement pour limiter la prolifération de cette espèce est la destruction des nids. C’est pourquoi la Communauté de communes lance un appel à tous les habitants : si vous découvrez un nid, signalez-le pour qu’un professionnel puisse rapidement intervenir !

 

Un outil dédié pour signaler les nids et commander leur destruction


Depuis quelques jours, un outil de signalement des nids de frelons est accessible depuis le site web de la Communauté de communes et l'application mobile « Golfe de Saint-Tropez ».


Il permet de :

  • collecter plus efficacement les signalements de présence de nids de frelons asiatiques ;
  • commander leurs destructions dans un cadre de mise en concurrence conforme au code de la commande publique ;
  • comptabiliser les signalements et les interventions et suivre la progression et le caractère invasif du développement de l'espèce sur le territoire.

 

Avril-mai : période la plus propice pour la détection des nids


Les mois d’avril et mai sont une période clé pour lutter contre la prolifération du frelon asiatique, car c’est à ce moment-là que les frelons développent leur colonie dans un premier nid (petit et rond). Ensuite et ce jusqu’à mi-décembre, les frelons construisent un nid secondaire, plus gros (jusqu’à 1 mètre de haut et 80 cm de diamètre) et plus haut, donc plus difficile à observer et à atteindre. La période hivernale est, quant à elle, la période la moins propice pour lutter contre les frelons (ceux restés dans le nid meurent, les futures reines fécondées partent hiverner).

 

La Communauté de communes coordonne l'action des communes


Endossant le rôle de coordinateur des opérations, elle assiste les douze communes pour établir une procédure adaptée de destruction des nids et a mis en place un groupement de commande pour réduire les coûts d'intervention par les entreprises spécialisées, avec un cahier des charges rigoureux et respectueux de l'environnement.
Elle anime également un Comité technique avec tous les acteurs concernés, afin de trouver des solutions innovantes pour localiser et détruire les nids.

 

Les communes financent le dispositif


Chaque commune bénéficie des tarifs négociés dans le cadre du groupement de commande et ce sont elles qui prennent en charge les coûts de destruction des nids.
Ainsi, si après avoir suivi la procédure, une entreprise intervient pour détruire un nid que vous avez signalé, aucune somme ne vous sera facturée.

 

Vous avez trouvé un nid : qui contacter ?


Si vous trouvez un nid qui ne représente pas un danger immédiat, contactez le référent de votre Mairie. Ses coordonnées sont mentionnées sur l’outil en ligne dédié.